Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un roi sans divertissement est un roman de Jean Giono, publié en 1947 une première fois, d'abord interdit à la vente en raison des problèmes judiciaires connus par l'auteur. Puis republié en 1949, une fois Giono disculpé.

Le titre Un roi sans divertissement renvoie à la phrase qui clôt le roman et que Giono emprunte aux Pensées de Pascal : un roi sans divertissement est un homme plein de misères (fragment 142 de l'édition Brunschvicg), indiquant ainsi l'interrogation moraliste de l'auteur qui veut montrer que l'homme pour sortir de son ennui existentiel par le divertissement peut aller jusqu'à la fascination du Mal.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Un_roi_sans_divertissement

L'action du roman se déroule dans une région que Giono connaît bien, le Trièves, entre les massifs alpins du Vercors et du Dévoluy, et qui lui a déjà fourni le cadre de Batailles dans la montagne et d'une partie des Vraies richesses. Cette action s'inscrit dans une période d'un peu moins de cinq années, rythmées par six hivers successifs, de 1843 à 1848 et a pour axe le capitaine de gendarmerie Langlois qui s'installe dans l'auberge d'un village isolé par la neige pour rechercher un tueur mystérieux qu'il finira par abattre. Ayant démissionné de la gendarmerie, il revient ensuite au village comme commandant de louveterie et organise une chasse au loup qui rappelle la poursuite précédente. Il veut s'installer et se marier et participe aux fêtes locales mais effrayé de sa fascination pour la beauté du sang d'une oie sur la neige, il se suicide en fumant un bâton de dynamite.

Le roman est remarquable aussi par sa complexité narrative caractérisée par la multiplicité des narrateurs qui vise à restituer la tradition orale d'événements vieux d'un siècle. Ce choix narratif permet également de diversifier les tons et les points de vue sur le personnage principal, le mystérieux et troublant Langlois, et enrichit le roman en lui conférant une saveur et une originalité singulières.

 

http://www.alalettre.com/giono-oeuvres-un-roi-sans-divertissement.php

 

Ce roman, adapté et dialogué par l'auteur lui-même, est superbement mis en images dans le film de François LETERRIER :. du blanc, du gris, du noir et la couleur du sang ; une extraordinaire beauté formelle. Mais aussi une vision du monde d'un pessimisme absolu : l'idée que l'homme porte en lui des instincts sadiques, que verser le sang, donner la mort, peut être pour lui une distraction royale. Tout le film est un jeu morbide sur l'ennui et le divertissement.

 

Avec, en prime une chanson de Jacques BREL !
 

Quand j'étais sur l'ancienne plateforme d'Over-blog, je faisais partie d'une Communauté, gérée par VIVI.

films en vrac 2   FILMS EN VRAC

 

J'y aurais bien versé cet article.

Je n'y ai plus accès et c'est bien dommage ! Cependant, tu peux toujours y faire un petit tour en passant par ses Bla-Bla .....

 

Tag(s) : #Marmotte aime lire, #Marmotte découvre les défis toutes catégories, #La Marmotte découvre ...