Le 14 juillet a marqué le 20ème anniversaire de la mort de Léo Ferré, ce grand poète, auteur compositeur et il est toujours aussi apprécié !

Je te propose l'écoute de son immense chanson où il nous parle, de toute évidence de sa seconde épouse Madeleine BUTOR. 

Annie Butor, la fille de Madeleine, vient d'écrire un livre pour réhabiliter sa mère, où elle parle du chanteur et de l'homme qu'elle a connu : comment voulez-vous que j'oublie ?

En regard, je t'offre une reprise qui est pour moi, à la fois une découverte et un coup de coeur ! Youn Sun NAH ne trahit pas l'émotion, mais atténue sans le gommer, le côté "révolté" de Léo Ferré.

Je suis d'accord avec les mots de Ferré que je peux reprendre à mon compte, excepté le dernier, celui de la chute .Que je chante ainsi : "alors, on aim'enfin"... ! (Vieille Marmotte)

Cette jeune femme coréenne, si talentueuse, est une Grande Dame de la chanson ! elle a un magnifique répertoire , et elle mérite d'être connue ! (Vieille Marmotte)