La Présidence est assurée par Françoise depuis LA REUNION ICI

qui veut tout savoir de nos idées sur LA LIBERTE . Voilà voilà ! c'est tout prêt :

 

Nabucco, un « opéra politique »

Verdi est un compositeur « engagé ». À l'époque où le compositeur écrit la musique de Nabucco, la population milanaise est sous domination autrichienne. Il faut voir cet opéra comme l'appel d'un peuple pour son indépendance avec, comme point culminant, le fameux « Va, pensiero », connu également sous le nom de « chœur des hébreux », véritable hymne à la liberté (les paroles et leur traduction).

Œuvre symbole de l'unification de l'Italie il est donné sous la direction de Riccardo Muti le 12 mars 2011 au Teatro dell'Opera di Roma en présence de Giorgio Napolitano, président de la République italienne et de Silvio Berlusconi, président du Conseil à l'occasion du 150e anniversaire de l'Unité italienne (17 mars 1861). Cette représentation de Va, pensiero donne lieu à réactions de la salle, sur lesquelles réagit Riccardo Muti[3], qui exceptionnellement accorde un bis du chant, en demandant à l'assistance de se joindre au chœur[4],[5].

 

(extrait de Wikipédia)

 

 

 

Quand tu chantes, je chante avec toi liberté
Quand tu pleures, je pleure aussi ta peine
Quand tu trembles, je prie pour toi liberté
Dans la joie ou les larmes je t'aime
Souviens-toi des jours de ta misère
Mon pays, tes bateaux étaient des galères


Quand tu chantes, je chante avec toi liberté
Et quand tu es absente j'espère
Qui es-tu religion ou bien réalité
Une idée de révolutionnaire
Moi je crois que tu es la seule vérité
La noblesse de notre humanité
Je comprends qu'on meure pour te défendre
Que l'on passe sa vie à t'attendre


Quand tu chantes, je chante avec toi liberté
Dans la joie ou les larmes je t'aime
Les chansons de l'espoir ont ton nom et tavoix
Le chemin de l'histoire nous conduira vers toi
Liberté, liberté

 

 

 

 

 

 

Hep ! N'oublie pas de passer chez elle ! Tu as le lien en haut ....

 

 

 



 

 

Tag(s) : #Marmotte écoute des chansons