Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Je ne choisirai aujourd'hui

qu'un seul mot pour illustrer la Lettre "M"

 

MORT

 

Non pas Morbide . Rassure-toi, elle ne hante ni mes jours, ni mes nuits, mais je m'y prépare, doucement, gentiment, avec réalisme et sourire .

 

 

REEDITION    

Oh! Combien j'aimerais quand sur mon lit de mort

Avoir autour de moi, rassemblés,

ceux que j'aime ...

Me faudrait une chambre et très grande et très haute ! ...

... Combien mourir sereine !

 

Ne pleurez pas dirais-je .

Je ne vous quitte pas, tout juste un petit peu pour rester avec vous,

prendre une autre apparence .

 

Et partir, ce n'est pas vous quitter .

Avec moi vous emmène, et pour l'éternité ...

C'est puissant, c'est fragile, c'est chaud, et puis c'est doux ... 

 

 Je vous aime, m'en vais, mais reste avec vous .

 

Que vos larmes qui coulent

fassent jaillir la vie de vos terres arides

Ou, comme une rosée, permettent à vos prairies

D'affronter la chaleur des rayons du soleil qui vous assoifferont

Durant longues journées ...

 

Que chacune d'elles fasse grossir la mer

Qui vient battre en ressac

Vos longues plages blanches de sable mordoré .

La frange de l'écume

Permettra de surfer à vos barques fragiles,

Et pour l'éternité .

 

Je vous aime et

Jamais n'ai bien su vous le dire .

Ne le deviniez-vous ? Dans l'éclat d'un regard,

La pression d'une main,

La gronderie moqueuse en de tendres matins ? ...

 

Et puis, à tous, chacun je dirai : " Mon Amour, je suis si fatiguée,

Je vais enfin pouvoir, ce jour, me reposer ..."

 

Oh ! combien j'aimerais

Quand sur mon lit de mort

Avoir autour de moi,

Rassemblés,

Ceux que j'aime ...

 

La Vieille Marmotte,

Françoise

 

 

 

2014 : J'ai des petites pattes,    mais j'en ai fait du chemin !

Tag(s) : #La Marmotte cause ..., #Marmotte découvre les défis toutes catégories