Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'Herbier de poésies P.182.  ParticipationS


Grand-Père ce héros au sourire si doux.

Je n'étais pas encore née en ce matin de novembre 1935, jour de la grande foire de la St Clément dans cette petite bourgade du Gard.
Il fait encore nuit
Et de grands cris résonnent 
Traversent toujours 
La nuit du temps.
Que se passe-t-il donc se demande l'homme à sa fenêtre. Il perçoit immédiatement le drame.
Un faisceau de lampe
Un être hurlant terrorisé 
Une bête efflanquée affamée 
Un gamin qui surgit
La bête se détourne 
.....  Il n'en faut pas plus pour que l'homme se précipite à la recherche de  son fusil , épaule, mais ne peut tirer. Le second boucher attaqué à son tour est au sol déjà le crâne entre les crocs de la lionne squelettique. 
Grand Père réveillé par les hurlements de terreur accourt à son tour.
Une nouvelle fois l'animal se détourne. Et lui saute dessus.
"Fais le mort" pense mon Papé en un éclair. Il se jette au sol. Et la bête sur lui.  
Un fauve ancré par ses griffes à son dos......
 
..... Remonté livide dans sa chambre à coucher quand il dit " Un lion voulait me dévorer " la Mamé lui répondra "mais François, à cette heure, tu n'as pourtant pas bu !"
 
Acteur bien malgré toi d'un fait divers que plus tard les journaux traiteront de "tartarinade" ( bien sûr on n'est pas loin de Tarascon et l'on connaît Alphonse Daudet et son Tartarin) , Grand Père, tu ne parlais jamais de cet événement, pas plus que de ta guerre de 14/18. Je ne vis qu'une fois les cicatrices laissées sur ton dos par les griffes de l'animal. Tu en pleurais encore. .....
 
Bien des années plus tard, le gamin , jamais devenu boucher, épousa une nièce du Papé François.
Ils sont encore vivants.
 
Françoise, à Lyon, 20 octobre 2021.
 
 

Wonder ? Pas Wonder ?

Ne s'use que si l'on s'en sert

disait le slogan.
 

(Mon Grand Père avait beaucoup d'humour .... Un de ses réels traits de caractère que j'ai fort bien connu.)

L'Herbier de poésies P.182.  ParticipationS
Tag(s) : #Marmotte participe, #La Marmotte se souvient