Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Témoignages

Je ne suis pas Joëlle ni une amie qui l’héberge. J’ai 77 Ans . J’entame ma 78e année. Je vis seule. Avec une arythmie cardiaque.  Je marche difficilement avec deux bâtons de marche nordique . D’aucuns voit que j’ai des béquilles (sic), gantée de plastique, ainsi

                       (Légende : .... la bijouterie, c’est toi mémé ?)

Pour la seconde fois un cancer du sein le premier in situ, en 2002. Guéri. Celui ci plus méchant, dit invasif. J’ai été opérée le21 novembre en 2019, ou bien 2018 je ne sais plus. ( c’est un effet de la mémoire en dentelle des vieux). ... Une BPCO. Je tousse depuis plus de 25, ou 30 ans, je ne sais plus. Tous les symptômes, enfin plusieurs des symptômes d’une attaque au SARS Cov 2.   L’asthme m’est tombé dessus à l’âge de 60 ans accompagné d’un divorce que je n’ai pas vu venir. J’ai fait une longue dépression de dix longues années , nourrie à coup de différents anti dépresseurs, etc. J’en ai parlé succinctement sur ce blog ..... ce n’est pas un secret . Dépression due au lent développement (à bas bruit, dit-on) d’une tumeur bénigne sur le cervelet . Un méningiome . Je ne savais pas ce que c’était et le nommais poétiquement , trois jours avant qu’un chirurgien  (des HCL de Lyon) aux mains d’or ne me l’ôte, gros comme une orange, mon petit géranium. ....

Opérée. La moitié du sein en moins, en ambulatoire .... tu rentres le matin tu sors le soir. En hôpital public.  HCL à Lyon .....

 

je ne puis continuer aujourd’hui mon témoignage. Vieille. Mais tu es encore jeune me dit-0n .... je n’ai pas vraiment l’habitude de parler de moi, direct comme ça ....

peut-être un peu plus tard.....

Un peu plus tard, Je continue 

À partir de quand est-on vieux et doit-on présenter sa carte d’identité, plus une autorisation de sortir de chez soi,  plus une carte d’invalidité que je n’ai pas eue la bonne idée de faire faire dès le premier jour du confinement, personne, c’est déjà quelque chose dirait Raymond Devos, vulnérable, quelle honte  et si les vieux n’étaient pas si vulnérable que ça ? vous êtes vieille vous devez rester chez vous. Vos quatre faisselles de chèvre, allez les chercher au super marché. Il n’y a plus personne, vous ne ferez pas la queue. La loi, c’est la loi pour tout le monde, À la queue. plus de 50 personnes font la queue  du tout petit marché des producteurs qui connaissent leur clientèle depuis des années. Mais un tout petit virus en forme de couronne rend il tout le monde idiot ? Vous dites que je suis idiote ? Non Mademoiselle, je ne vous connais pas. Une minette de trente six ans qui ne parlerait pas ainsi à sa grand mère comme elle me parle ce matin, juste parce qu’elle a un uniforme et un pétard sur la hanche. Oui, la police municipale fait la loi, armée. !!! Se permet de ne porter aucun masque, de rester à rigoler à cinq ou six sans respecter les gestes de bases de protection ... Je travaille Madame, je n’ai pas le temps de vous écouter, ni d’user ma salive avec vous. Moi non plus, et je tourne les talons.

Tous les faits, gestes et paroles  rapportés ici, sont récents et authentiques . Je ne les ai encore ni oubliés ni majorés.

J’en passe et des meilleures.

alors que l’on comprend enfin, que des Vieux en Ehpad , ça souffre, ça ne se place pas ou déplace comme un objet, même s’ils refusent à 86 ans et de très grosses pertes de mémoire qui ne signifient nullement qu’ils sont « Alzheimer »  qu’elle horreur. Mais c’est pratique pour faire enfermer sa mère. même si ils n’ont plus que le regard qui sourit et dit MERCI merci de me consacrer dix minutes de ton temps. Oh ! Le regard lumineux de mon amie, plein la tête de tumeurs cérébrales. Formelle quelques jours avant  ... avant sa mort. 90 ans. Pas d’acharnement thérapeutique avait elle dit, écrit. Le corps médical l’a accompagnée jusqu’au dernier moment. Peu de jours,  En section soins palliatifs. HCL à Lyon. Elle nous a quittés à la veille de la crise de la Covid 19.  Confinée, je ne me suis pas rendue à son enterrement. La lumière de son dernier sourire, et le faible pression de ses doigts sur les mieux me suffisent et à elle aussi. Elle y  a échappé. À l’EHPAD et au confinement ..... Quelle chance, mon Amie Suzanne ......

ET TOI MARIE, si tu veux te suicider à quatre vingt dix ans, appelle-moi, je viendrais t’aider. Marie rit, moi aussi, elle est drôle votre copine dit l’aide à l’entretien de son domicile. Marie rit. et je n’ai plus entendu parler de suicide. Mais, en l’assignant à Résidence dans ses 60 mètres carrés alors que son espace de vraie vie se réduit chaque jour comme peau de chagrin. avec une foultitude d’aidants qui se succèdent au long des journées pour qu’elle ne soit pas seule ..... mais plus ses amis , très peu sa proche famille.
non, non, jamais plus ça !  Tous les jours, Marie, seule, avec quatre enfants, qui ont leur vie allleurs. Marie qui n’arrive plus à se servir de son téléphone portable, Mon Amie Marie......

Marie a décompensé .... trop de solitude avec une télé qui ra -contait des horreurs sur les EHPAD..... Après une petite semaine dans un Centre hospitalier, pompe à fric, service gériatrie, on a  soupçonné la Covid 19, mais non, on l’a bien shooutée et elle va retourner dans sa solitude. Marie refusait d’aller en Maison de Retraite, comme ma mère et ma tante, me disait elle. Voulez vous , Françoise m’accompagner pour les voir ? Et quelques minutes après : Ah oui, c’est vrai, ma fille m’a dit qu’elles étaient mortes, et on me l’a pas dit ......  alors nous faisons ensemble additions et soustractions . Marie ne fait pas d’erreur de calcul .
Ah oui ! Comment j’ai pu croire qu’elles sont encore vivantes ? ..... Expliquez moi s’il vous plaît qu’est-ce qu’il se passe en France avec ce virus.  Pourquoi répète-t-on toujours restez chez vous ? ...   vous reviendrez encor manger avec moi à midi. Avec mes barquettes on mange bien toutes les deux ? ...oui, c’est bon.  C’est vrai nous mangeons autant que des oiseaux nous 2 ! La poire est un peu dure, il faut la laisser un peu mûrir. Dans quelques jours   .......

zut .........

je ne peux rien pour vous, Marie , Je vous ai promis de venir manger avec vous quand je le peux .... pas plus tard que ce dernier premier avril. C’est vrai me répond elle. C’est vrai, ce que me dit ma mère, vous êtes allée manger avec elle ?   Me téléphone sa fille le soir de ce 1er avril. - Mais oui, votre maman n’invente pas toujours ce qu’elle dit. Oh Merci, vous êtes bien gentille ...... mais...  Marie est mon Amie, .... vous êtes loin ......

zut et rezut, je suis une Vieille, Marmotte ........ Nous ne chanterons plus ensemble le Chœur des esclaves en karaoké à l’aide de ma Tablette ............. Marie allait à l’Opéra de Lyon toute seule et toutes les semaines avant son mariage. Son fils aîné , 60 ans, ne le savait pas. Dixit lui-même.

.........  oui Joëlle, vos larmes sont les miennes. Oui Monsieur votre indignation est la mienne. LA VIE D’APRÈS peut-être que  je n’en connaîtrais pas grand chose. Celle d’avant , j’ai perdu des combats perdus d’avance. Le pot de terre ne peut faire le malin auprès du pot de fer. 
Don Quijote de la Manche était fou pour combattre des moulins à vent et bâtir des châteaux en Espagne.

....... qui s’en prend aux plus faibles rencontre toujours ma colère et mon indignation, n’est pas digne d’être nommé un Humain .... mais, pauvre de lui, il ne sait pas ce qu’il fait. Ma colère est tombée. Merci Jacques Brel de chanter l’inaccessible étoile ..... Comme je l’ai entendu à son enterrement, à sa demande. En 2011, Marcel avait 68 ans et une schizophrénie de puis l’âge de trente ans . Vous qui étiez dans ce Foyer logement avec lui m’a dit sa fille, est-il vrai qu’il avait une grave maladie ? Me dit son frère dans les allées du cimetière .... oui c’est vrai .... si j’avais su ..... Trop tard Monsieur frère de Marcel. La mémoire de Marcel qui chantait toujours tout seul, on le fuyait comme la peste. Est toujours attaché au souvenir de Brel et de son , de mon inaccessible étoile .....

Celui qui écoute doit faire le tri .....

et ..... La Vieille Marmotte se tait .....

 

*****************************************

L’orage gronde au loin.... le vent est frais. Je viens de fermer le parasol et rentrer mes plantes fleuries. Une tempête se profile. Nous avons besoin d’eau ici. Personne n’a téléphoné. J’ai raté deux appels ce matin .   je vais , moi , rappeler. La Vie continue. De tous temps, il a fallu de tout,   pour faire un Monde !  Il y a eu, Il y aura d’autres ´´´´´´´´´´

j’envoie un message, une bouteille à la mer .....


 

 

Tag(s) : #La Marmotte cause ..., #La Marmotte aime ...., #Marmotte ET Psychiatrie