Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Non,   je ne vais pas vous te parler encore de mon papa, copinaute ! Mais de celui de la rose que je vous, t' offrîs z'hier : la rose "Petite françoise". Je ne devrais pas dire "le papa", mais "l'obtenteur". Ou encore le "rhodologue". C'est ainsi que les horticulteurs  et les wikipédiéristes nomment les roses trafiquées, obtenues par greffes hybrides.

J'aime bien l'histoire de Monsieur Jules Gravereaux  (l'obteneur donc).

<< M. Gravereaux, de son prénom, Jules, fils d’un menuisier de Vitry-sur-Seine, rentre à 14 ans chez M. et Mme Boucicaut, propriétaire du Bon Marché. Il y fait carrière et… fortune jusqu’à sa retraite à 48 ans. En 1892, il fait l’acquisition d’une propriété à l’Haÿ qui devient alors la maison familiale. Monsieur Gravereaux est un passionné de photo et passe des heures enfermé dans sa maison à développer ses clichés. Souhaitant inciter son mari à sortir profiter du bon air, Madame Gravereaux demande à ce dernier de lui réaliser un jardin. Ainsi, naît l’idée du jardin de roses. En 1894, Jules Gravereaux commence donc sa collection, ses hybridations et études de la reine des fleurs.  [.....]  >>.

Jules est d'un caractère passionné. Il se passionne donc pour les roses. Le petit jardin de Madame grandit, grandit .... leur fils Henri se voit confier, en 1910, la mission de faire un autre plan d'un jardin qui deviendra la première Roseraie de France (dit'on) ! .....

Parmi les treize collections de la Roseraie du Val de Marne ou Roseraie de l'Haÿ,   il y a celle des roses horticoles anciennes, dont les polyanthas, dont la petite françoise.

Elle est née en 1915. Elle est robuste, a peu d'épine, est parfumée et peut se cultiver en pot ou jardinière sur un balcon !

 

Sais-tu qu'Anne Vanderlove a aussi une rose qui porte son nom ?

Obtenteur Michel Adam

Tag(s) : #La Marmotte découvre ..., #La Marmotte cause ..., #La Marmotte aime ....