Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Poème de Jean Richepin

Philistins, épiciers
Tandis que vous caressiez,
Vos femm
es

En songeant, aux petits
Que vos grossiers appétits
Engendre
nt

Vous pensiez, Ils seront
Menton rasé, ventre rond
Notair
es

Mais pour bien vous punir
Un jour vous voyez venir
Sur ter
re

Des enfants non voulus
Qui deviennent chevelus
Poèt
es

 

 

 

 

Tag(s) : #La Marmotte se tait ...