Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

- Mercredi, c'est : Chanson Française ?

- Oui ?

- alors allons-y , un peu de " Jeunesse " !

 

Si vous êtes sensible, passionné, mélancolique ou rêveur ; si vous aimez le violon, la langue française, la musique baroque ou la techno…, Corpo Inferno est pour vous. » Pas besoin d'attaché de presse. Le duo féminin Mansfield. TYA s'auto-définit efficacement. L'Angevine Carla Pallone et la Nazairienne Julia Lanoë reviennent avec un nouveau disque et une tournée. Après trois albums singuliers et des chansons à la beauté vénéneuse, on pouvait attendre beaucoup du duo. Le résultat est obsédant.

Comme ses prédécesseurs, Corpo Inferno a été composé face à l'estuaire de la Loire, à Saint-Brévin. Cette fois, il a été mixé dans un studio parisien, avec plus d'arrangements. Leur musique gagne encore en puissance, en densité.

Leur formule minimaliste, une voix (celle de Julia, qui est aussi la Rebeka Warrior de Sexy Sushi) et un violon, se pare de claviers et d'influences électro post-punk. Le ton est donné avec Bleu Lagon, une comptine électro enjouée irrésistible.

Les deux femmes jouent avec une écriture en clair-obscur. Les basses lourdes et la mélancolie des textes, qui parlent d'absence, de mort, d'amours brisés, tranchent avec la douceur de la voix et le second degré des textes. Comme cette ode moyenâgeuse à Gilbert de Clerc… Vérification faite, il s'agit d'un transport routier belge. Espiègles les nanas !

Musicalement, ça ne ressemble à pas grand-chose d'autre. Les influences sont plutôt à chercher dans la littérature. Elles déclament un quatrain des Contemplations d'Hugo, évoquent Sodome et Gomorrhe, ou le Capitaine Cousteau. Comme dans la chanson Le Dictionnaire Larousse, et cette phrase « il y a de quoi passer une vie, entre amour et zoophilie »,

 

 

Tag(s) : #La Marmotte découvre ..., #La Marmotte écoute ..., #La Marmotte aime ....