Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mais il y a plusieurs versions pour les paroles !

et celle que je chantais,  enfant,  est la suivante :

 

C'est à Lauterbach où l'on chante
Où l'on danse,
Que j'ai perdu mon joli bas,
Et voilà pourquoi j'ai perdu la cadence
La cadence des mazurkas.

La la...

C'est à Lauterbach où...
Que j'ai perdu mon beau soulier.
Avant de rentrer à la maison je pense
En chercher un chez le cordonnier.

La, la...

C'est à Lauterbach où...
Que j'ai perdu mon pauvre coeur
Et voilà pourquoi mon chagrin est immense
Immense aussi est mon malheur.

La, la...

Et avec la participation d'Isabelle H. Qui confirme la concordande des paroles Allemandes (origine) et des paroles françaises !

Une belle interprétation, loin des feux de camps des "scoutesses", ou des Auberges de jeunesse où on la chantait beaucoup en france !

Tag(s) : #La Marmotte se souvient