Tu te réveilles un beau matin avec un air insistant que tu fredonnes dans ta tête. Les mots reviennent, les phrases se forment, avec quelques trous ...

Mais d'où ça me revient ?

- << Les jeun' filles de bonn' famille

        Ont des nattes dans le dos

         Qui s'en vont ..... s'en vont ... Ah! oui :  " À la godille ......

........ Et l'enverront aux oiseaux ?

..................... ?   Alors les souvenirs remontent à la surface, selon l'expression consacrée.

Tu as dix ans. Tu habites une ferme quasiment isolée à la campagne. Avec Papa, Maman, Papé, Mamé, Un petit frère et Quatre soeurs plus jeunes que toi, (On nous appelait "la famille Tresses", car nous les filles, nous avions toutes des tresses)  ET ... LA T.S.F. un tout petit poste radio en bakélite .......

Alors, ce matin,  tu ouvres le capot de ton ordinateur portable ; .. quelques clics

 "Jacques Hélian".....  - je souligne au passage que Jacques Hélian est l'oncle de Michel LEGRAND, celui qui chante avec Natalie Dessay à plus de 80 ans,celui des Parapluies de Cherbourg et tant d'autres musiques ! .....oui, tu l'as lu dans la biographie ci-dessus - Jacques Hélian et son orchestre, c'est la Chanson française dans laquelle j'ai grandi , celle de mes six, dix  ans,  ..... dix-sept ans ? !!!

Pour les très jeunes ... Qu'est ce que ça veut bien dire " l'enverront aux Oiseaux " ?

De 1818 à 1904, Le Couvent des Oiseaux est un pensionnat de Jeunes Filles, situé 84, rue de Sèvres à Paris. Où elles apprennent la lecture, l'écriture, mais aussi "comment être agréables à les maris" (!!), "tenir une maison" et élever chrétiennement leurs enfants .....

Je trouve édifiant de savoir que :  Le Couvent des Oiseaux, était un hôtel particulier utilisé comme prison pendant la Terreur durant la volution française

[.....] C'était un Eden de captivité. Rien n’y manquait que le droit d’en sortir. C’était la maison des Oiseaux - un propriétaire avait établi, dans le jardin, d’immenses volières peuplées d’oiseaux exotiques. Sa position à l’encoignure du boulevard des Invalides, le jardin profond et calme comme un parc, donnaient à la société qui y était détenue une apparence de liberté. (wikipédia) 

Tag(s) : #La Marmotte se souvient