Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Certains jours, nos yeux, notre cœur sont obscurcis par le découragement. Notre aveuglement a inspiré un chant aux Indiens du Brésil.
C’est une de ces journées où tout va de travers : les objets nous tombent des mains, la voiture refuse de démarrer, l’air lui-même semble trop épais, il retient nos mouvements et nous oppresse. Rien ne marche, et on sait bien en plus d’où cela vient: l’esprit est pesant, les pensées semblent de petites pointes acérées et les mots grincent dans la bouche. On se sent vide, et seul, coupé de soi et des autres, séparé du monde. Il y a des jours comme ça, appelons-les " jours obscurs " – journées au ciel gris, aux nuages d’orage

BACHOUX LUCE JOSHIN - Publié le 6 juin 2002 - La Vie n°2962

Tag(s) : #Marmotte aime lire