Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Je te propose un divertissement pour cette fin d'année Deux Mille Treize,

ou bien pour ce début d'année Deux Mille Quatorze.

Ou bien quand tu voudras.

Tu connais "CLOCHEMERLE" ?

Pour moi c'était un peu confus ! ......

 

Au commencement, il y a ... un inventeur (ou auteur) d'un mot ....

a)  CLOCHEMERLE

 

puis un roman .... qui s'encre (ou s'ancre) dans une belle région bien française, où il y a du bon vin : le BEAUJOLAIS qui fut d'abord une baronnie.

b)  CLOCHEMERLE

<< Le Beaujolais est une région géographique située au nord de Lyon en France, qui s'étend dans le nord du département du Rhône et dans le sud de la Saône-et-Loire. C'est une ancienne province française dont la capitale historique est Beaujeu, dont elle tire son nom, et la capitale actuelle est Villefranche-sur-Saône (chef-lieu d'arrondissement du Rhône).>> .....

<<  Le roman commence quand Barthélemy Piéchut, le maire de la commune de Clochemerle-en-Beaujolais, dévoile à Ernest Tafardel, l'instituteur, son projet : « Je veux faire construire un urinoir, Tafardel. […] Enfin, dit-il, une pissotière ! »

Cette vespasienne, destinée, bien plus peut-être, à confondre madame la baronne Alphonsine de Courtebiche, le curé Ponosse, le notaire Girodot et les suppôts de la réaction, qu'à procurer un grand soulagement à la gent virile de Clochemerle, est édifiée tout près de l'église où Justine Putet, vieille demoiselle, exerce une surveillance étroite.

L'histoire qui démarre alors, riche en rebondissements, sera l'occasion de caricaturer avec verve et justesse la société française de l'époque : riches, pauvres, clergé de campagne et prélats, politiques locaux et ministres, fonctionnaires, militaires, paysans et nobles, hommes comme femmes en prennent pour leur grade. Sous des apparences de gauloiserie, l'auteur laisse voir sa vision de la société et transparaître son caractère de libre penseur. Il dénonce l'hypocrisie, l'arrivisme et la corruption que les vignerons de Clochemerle, des gens simples, subissent et finissent par surmonter grâce à leur bon sens (et au vin de Beaujolais !).  >>

 

Ce fut une Comédie Musicale. Voir Là : http://194.254.96.55/cm/?for=fic&cleoeuvre=547

c)  CLOCHEMERLE

 

Puis un film : le roman est adapté au cinéma par le réalisateur Pierre Chenal, sur un scénario de Gabriel Chevallier (1947). Le film sort en salles en 1948.

d)  CLOCHEMERLE

 

Puis un téléfilm en 2003 - c'est l'histoire d'une petite ville sous la IIIe République -

e)  CLOCHEMERLE

 

Puis un nouveau film réalisé par Jean Boyer en 1957.

f)  LE CHOMEUR DE CLOCHEMERLE :

<< Tistin est l'unique chômeur de Clochemerle. Pourtant, utilisant son aptitude de bricoleur, tous les habitants du village réclament leur chômeur pour réparer des lavabos, percer les fûts de vin ou régler la sonorisation de l'église. Mais que diable Tistin va-t-il faire avec Zozotte, la respectueuse du pays ? Lorsque le bedeau, amoureux de Zozotte, fracture les troncs de l'église, c'est Tistin que l'on accuse. Réhabilité après avoir découvert un coupable qu'il ne trahira pas, Tistin accepte de travailler régulièrement… Si Jeannette l'épouse et lui donne un enfant. >>

 

Puis une Emission historique  : Podcast :

g)  Clochemerle, une petite ville sous la IIIe république,

dans La Marche de l'Histoire par Jean Lebrun, France Inter : http://www.franceinter.fr/emission-la-marche-de-l-histoire-clochemerle-une-petite-ville-sous-la-iiieme-republique

 

Puis une adaptation anglaise en 1972 

h)  http://en.wikipedia.org/wiki/Gabriel_Chevallier

Et

i) toutes les adaptations que je n'ai pas citées !

 

 

 

Clochemerle est un roman satirique français de Gabriel Chevallier, publié en 1934 qui a connu un succès immédiat et durable avec un tirage en plusieurs millions d'exemplaires et des traductions dans vingt-six langues. Il a été adapté au cinéma et à la télévision. Le toponyme, inventé par Gabriel Chevallier est, aujourd’hui, entré dans la langue courante et sert à désigner un village déchiré par des querelles burlesques.

Autre signe de succès : cette joyeuse satire est si bien accueillie que plusieurs villages revendiquent l’honneur d’avoir servi de modèle à Clochemerle-en-Beaujolais… honneur qui revient à la commune française de Vaux-en-Beaujolais où Gabriel Chevallier, en personne, a inauguré en octobre 1956, la plaque attribuant son nom à l'ancienne grande rue.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Clochemerle

Le Chomeur de Clochemerle - "Pétition ... Répétition .... compétition ..."

Tu as tout bien suivi les avatars de ce joli mot ?

On s'y croirait, non ?

Un parfum de réalité ! La devinette, c'est : qu'est-ce qui a changé ?

 

Tag(s) : #La Marmotte se souvient